Mon collègue me déteste

, par Catherine Lemire.

Ah, les collègues… on ne les choisit pas, on est pris avec. Si de merveilleuses complicités professionnelles peuvent se former, parfois, le courant ne passe pas. Voici comment réagir quand votre collègue ne vous aime pas.

Vous donnez le meilleur de vous-même et vos patrons le remarquent. Résultat : vous êtes appréciée et l’on vous offre des promotions. Du coup, certains collègues changent d’attitude avec vous. Jalousie. Envie. Et mauvaise ambiance de travail. Comment savoir si votre collègue vous déteste? Comment y réagir? Jobboom répond à vos questions.

L’expression du visage

Un emploi pour vous?

L’envie et le mépris transforment le visage. Tout d’abord, la bouche forme une moue. En effet, la lèvre supérieure se déforme sur un côté. Le nez s’élargit. En général, au travail, on essaie de ne pas trop laisser paraître les émotions. Mais si vous êtes attentive, vous remarquerez cette expression de dégoût pour une fraction de seconde. Tôt ou tard, le naturel revient au galop et il devient difficile de contrôler l’expression de ses émotions à longueur de journée. C’est la bouche qui révélera le plus rapidement ce que votre interlocuteur ressent en votre présence.

L’expression du corps

Le corps de quelqu’un qui ne vous aime pas sera fermé et tendu. Vous percevrez rapidement cette énergie négative de rejet. Vous verrez les épaules de votre interlocuteur se pencher vers l’arrière : mouvement subtil pour s’éloigner de vous. Les mains, les bras et la bouche seront fermés et crispés. Les muscles de la mâchoire seront tendus et les sourcils froncés. Si vous recevez tous ces signes du corps de l’autre, faites une pause : tout ce que vous direz sera mal interprété. Rien ne sert de vous disputer, vous n’arriverez pas à faire comprendre votre point de vue.

Les pièges tendus

Inconsciemment, quelqu’un qui vous hait voudra vous tendre des pièges pour profiter de la joie de vous voir trébucher et tomber. Bref, on vous mettra des bâtons dans les roues et on déposera des pelures de bananes sur votre chemin. Celui qui vous en veut à ce point évitera votre regard, mais vous fixera dès que vous aurez le dos tourné. Comme un félin attendant sa proie, il bougera peu, clignera peu des yeux. Son corps sera tendu, prêt à bondir.

Ce qu’il faut faire

Vous devez à tout prix réduire la tension. Pour ce faire, vous devrez discuter sur un ton neutre, dans un endroit neutre. Évoquez des faits, jamais des émotions ou des perceptions. Écoutez bien et recevez ce que l’on vous dira. L’idée est de créer une ouverture afin de comprendre le besoin qui doit être comblé chez cette personne afin de retrouver l’équilibre. Quand vous connaîtrez son besoin, vous pourrez juger si vous le comblez ou s’il est préférable de tenir cette personne à distance.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.