Négocier son salaire : Les erreurs à éviter

, par Therese Garceau.

Pas toujours facile d’avoir les bons arguments avec le patron, surtout lorsque vient le temps de parler salaire. Qu’il s’agisse d’une négociation lors de l’embauche ou d’une augmentation de salaire lorsque vous êtes déjà en poste, le site coindusalaire.fr fait un tour d’horizon des principales erreurs à ne jamais commettre, en voici quelques-unes :

À ne pas faire en processus d’embauche

Aborder la question avant le recruteur. La dernière chose à faire est d’initier vous-mêmes les questions salariales en entretien d’embauche. Vous risquez de donner l’impression de n’être intéressée que par l’aspect salarial du poste.

Un emploi pour vous?

Miser trop bas. Assurez-vous de bien vous renseigner sur les salaires offerts au préalable. Évitez de donner un chiffre précis. Optez plutôt pour une fourchette de salaires qui vous donnera de la flexibilité pour la négociation.

Ne pas dire la vérité sur votre dernier salaire. Évitez de mentir sur votre salaire dans le dernier poste que vous avez occupé. Il est fort probable que le recruteur soit déjà bien au courant du niveau des salaires dans cette entreprise, vous risqueriez alors de perdre toute crédibilité

À oublier si vous êtes déjà en poste.

Être à court d’arguments. Ne vous avisez jamais de demander une augmentation de salaire avant d’avoir préparé des arguments solides. Exemple : Vous avez réorganisé le service, rendu plus efficace le service à la réception, vous cumulez le travail d’une collègue qui a quitté… Prenez des notes ! Ne vous précipitez pas dans le bureau du patron sans d’abord avoir fait la liste des réalisations et des contributions qui justifient une hausse de votre rémunération.

Être intraitable. Le jeu de la négociation salariale exige que vous mettiez de l’eau dans votre vin. Évitez de rester camper sur vos positions. Souvenez-vous que votre patron a toujours le dernier mot, surtout lorsqu’il s’agit de questions salariales et de gestion budgétaire.

Surestimer votre valeur. Prenez le temps de sonder les conditions de salaire offertes dans votre domaine. Combien touchent les adjointes qui ont le même profil que vous, la même expérience et qui œuvrent dans votre domaine ? Faites votre petite enquête, cela vous permettra de ne pas surestimer votre valeur et de faire une demande d’augmentation justifiée et acceptable.

Piquer une sainte colère. Ce n’est pas parce que votre patron ne répond pas favorablement ou se montre un peu réticent à votre demande d’augmentation de salaire que vous devez vous emporter. Perdre les pédales, le menacer d’aller chercher un boulot ailleurs ou de ralentir votre performance ne fera aucunement avancer les négociations. Restez calme et vous serez plus persuasive.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.