Négocier son salaire par courriel : voici exactement ce qu’il faut écrire

, par Tahiry Andrianantenaina.

Félicitations pour l’offre que vous venez de recevoir. Mais rien n’est encore gagné. Le plus dur reste à faire. Après avoir bien lu le courriel et analysé l’offre, il est maintenant temps de répondre, et plus important encore, de négocier.

Vous n’avez pas toute la journée devant vous. Comme dit le proverbe : il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. C’est pourquoi, vous devez vous manifester et entamer les négociations le plus tôt possible pendant que le recruteur est intéressé par votre profil.

Comment négocier son salaire par courriel ? Le site glassdoor.com nous en dit beaucoup sur le sujet. Mais déjà, faites en sorte de garder vos courriels de négociation polis, professionnels et directs. Montrez que vous êtes une personne réfléchie, organisée et que, par-dessus, tout vous vous souciez du temps de celui qui vous supervise.

Un emploi pour vous?

Étape 1 : Remerciez le recruteur pour l’offre

Le gestionnaire d’embauche doit savoir que vous êtes à la fois reconnaissante et excitée de recevoir cette offre. C’est la raison pour laquelle vous devez avant toute chose commencer par les remerciements. Utilisez des phrases simples et sincères comme « Je suis très reconnaissante pour cette offre… ». Le langage à adopter est celui de la reconnaissance et du compromis. Faites comprendre à votre interlocuteur que vous êtes heureuse de travailler dans cette entreprise, que vous êtes prête à faire le nécessaire pour trouver un terrain d’entente, un salaire et des avantages sociaux qui conviendraient à tout le monde.

Étape 2: Indiquez votre contre-offre

Durant cette étape, vous allez proposer à votre interlocuteur le salaire que vous désirez recevoir pour le poste. Mais, attention, il est important de savoir que la majorité des recruteurs s’attendent à ce que le salaire soit toujours négocié. Le montant que vous avez indiqué dans votre courriel  n’est donc que le point de départ des négociations, et pas nécessairement le salaire qui vous sera finalement offert.

Pour cette partie de courriel, vous devez toujours garder un ton très poli, respectueux et professionnel.

Voici une petite liste des phrases à utiliser, et de certaines qu’il faut absolument éviter :

Phrases qui fonctionnent :

« Si ce n’est pas trop délicat, est-il possible de savoir quelle est la fourchette de salaire pour ce poste ? »

« Pouvons-nous parler des autres composantes du plan de compensation? »

Phrases déplacées :

« Je ne peux pas accepter un salaire inférieur à X »

« C’est insuffisant pour que je puisse payer mes factures, je ne peux descendre en dessous de… »

Étape 3 : Justifiez votre offre

Le montant que vous avez demandé ne signifie rien si vous n’êtes pas capable de l’appuyer, de le justifier au moyen de chiffres irréfutables. En faisant quelques recherches, vous devriez facilement trouver une idée de la fourchette salariale moyenne d’une personne disposant de votre expérience, dans votre secteur. Mais prenez soin d’afficher vos sources. C’est ce qui va faire que vous êtes méticuleuse et que ce que vous dites est indiscutable.

Les chercheurs ont découvert que lors des négociations les candidats qui incluent une raison à leur demande de salaire plus élevé ont 20 % de chance de l’obtenir que s’ils se contentaient de le demander simplement.  

Voici un modèle de courriel de négociation salariale :

« Cher responsable,

Je vous remercie pour votre offre. Je suis enthousiasmée par l’opportunité, et j’ai hâte de commencer à travailler.

Pour le salaire de départ, je cherche quelque chose de plus proche de [insérer le montant]. La raison en est que [raison spécifique]. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.