Promotion : Les questions à se poser avant d’accepter

, par Catherine Lemire.

« Tout employé tend à s’élever jusqu’à son niveau d’incompétence. » Ce principe de Peter, reconnu dans toutes les écoles de gestion, est malheureusement vrai. Une promotion est-elle toujours une bonne idée ? Est-ce que la refuser peut nuire à la suite de la carrière ? AssistantePLus propose 5 questions qui méritent réflexion avant d’accepter ou de refuser une promotion.

Êtes-vous prête, assez solide, pour cet avancement ?

Les changements de statut, de responsabilité et de salaire sont très attrayants et rafraîchissants. Cependant, un coup en poste, vous devrez livrer la marchandise. Avez-vous les compétences, l’expérience et la maturité pour y parvenir sans heurts ? Ne vous surestimez pas. Accepter une responsabilité que vous ne pouvez pas assumer à ce moment-ci de votre carrière peut vous nuire pour la suite.

Un emploi pour vous?

Est-ce que vous avez envie de ce changement et de ses répercussions sur votre vie ?

Une promotion est un engagement à long terme. Vous devez prendre conscience du quotidien du nouveau poste. Avez-vous envie de plus de réunions, plus de déplacements, plus d’heures supplémentaires, plus de stress ? Est-ce que cette réalité peut entrer dans votre vie sans trop la bousculer ?

Quels sont les avantages pour la suite de votre carrière ?

Dans votre entreprise actuelle, quelles sont les possibilités d’avancement après cette promotion ? Serait-ce plus judicieux de rester où vous êtes, de bien performer et d’éventuellement briguer de nouvelles responsabilités au sein d’une entreprise concurrente qui offre de plus belles perspectives d’avenir ?

Est-ce que la description de tâches vous motive ?

Bien entendu, un meilleur salaire et de plus grands avantages, c’est alléchant. Est-ce que les tâches qui rempliront votre quotidien le sont autant ? Aurez-vous envie de vous lever chaque matin pour vivre la réalité qui vous attend au bureau ? Cet avancement professionnel trouve-t-il un écho dans votre cheminement personnel ? Aurez-vous plus de plaisir qu’actuellement ?

Quelles sont les incidences sur l’équilibre « vie pro/vie perso »?

Le battement d’aile d’un papillon peut déclencher une tornade de l’autre côté de la planète. Tout changement, même mineur, se répercute d’une façon ou d’une autre. Si vos nouvelles responsabilités vous coupent de vos proches, vous empêchent de pratiquer vos activités que vous chérissez, réfléchissez.

Refuser sans vous bloquer

Le refus doit être la conclusion d’une longue et mûre réflexion. Vous devrez l’expliquer et le faire accepter de façon à ce que l’entreprise ne le perçoive pas comme un manque de motivation.

Voici le mode d’emploi d’un refus de promotion

* Votre argumentaire doit être clair et sincère afin que vos réponses soient structurées et solides;
* Vous devez demander un entretien privé avec la direction;
* C’est important de la remercier d’avoir pensé à vous;
* Rappelez votre engagement envers l’entreprise et votre attachement à votre poste (soulignez certaines réussites);
* Expliquez les raisons de votre refus;
* Votre attitude doit être positive pour démontrer votre motivation. Discutez de la possibilité de suivre une formation pour obtenir des qualifications qui vous aideront à progresser davantage dans votre poste actuel.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.