Quelle police de caractère utilisez-vous?

, par Theodora Navarro.

Le choix des polices avec lesquelles on écrit à l’ordinateur ressemble un peu à la graphologie : votre caractère ressort des courbes que vous réalisez, fussent-elles faites avec un ordinateur.

Comme le précise un article de Slate.fr, il n’y avait que quelques polices disponibles au départ. La diversité est arrivée avec le développement des ordinateurs individuels et le besoin qu’ont eu les internautes de trouver, pour s’exprimer, une police qui leur ressemble.

Helvetica. Cette police linéale sans empattement est la plus utilisée. Elle a été créée dans le but d’obtenir « l’harmonie parfaite » entre les déliés et la forme bâton. C’est la police phare des entreprises. Vous êtes une adjointe qui apprécie les choses claires, sans fioritures. Peu importe la forme tant que le message passe. L’objectif pour vous : montrer votre sérieux. Dans cette optique, vous utilisez parfois aussi Arial ou Times New Roman.

Un emploi pour vous?

Garamond. La police Garamond est ronde et fluide. Peu éloignée des précédentes, elle offre cependant une certaine distinction. Prisée des adjointes qui désirent faire preuve de professionnalisme tout en se détachant de la masse, elle reflète un certain caractère d’émancipation. Dans cette même idée, vous appréciez aussi Georgia ou Baskerville.

Lucida Handwriting. Cette police qui imite l’écriture à la main a vos faveurs? Vous êtes certainement une secrétaire qui aime travailler à l’ancienne. Vous prenez toutes vos notes à la main et c’est un plaisir pour vous que de pouvoir écrire à l’ordinateur dans une police qui imite votre écriture. Attention, cela pourrait apparaître comme une forme de futilité aux yeux de vos collègues ou de vos clients, réservez donc cet usage à un titre privé. Mais si vous cherchez une belle police manuscrite pour imiter votre écriture, sur un faire-part par exemple, sachez que le Web en regorge, vous n’avez qu’à piocher!

Tahoma. Tahoma, écriture bâton en ronde, fine et distinguée. C’est la police des adjointes qui aiment le raffinement. Certaines vont préférer une police avec empattement ou serif (un petit trait en haut et en bas du i majuscule par exemple), pour un aspect encore plus luxueux.

Cursive. La police cursive ressemble trait pour trait a une écriture d’écolier. Signe d’immaturité chez une professionnelle, elle peut être très mal interprétée, alors attention! Par contre, elle fera merveille sur une invitation à un goûter d’enfants ou sur un faire-part de naissance. À utiliser alors sans modération.

Gras ou italique?

Aucun des deux. Ces artifices sont à réserver aux phrases que vous souhaitez mettre en exergue. Le gras, comme les majuscules, représentent des personnes qui souhaitent imposer leur message et se mettre en avant. Une mauvaise tactique en termes de communication. L’italique utilisée abusivement peut également être mal interprétée. En effet, en graphologie, une écriture penchée vers la droite montre une personne sensible, mais vulnérable.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.