-->

«Quelles sont vos attentes salariales?» : ne répondez pas!

, par Céline Gobert.

En entrevue, comment répondre à la question du salaire sans avoir l’air trop cheap ou trop ambitieux? Et d’ailleurs, faut-il nécessairement y répondre? Voici quelques conseils!

Selon cet article paru sur Inc, il n’y a qu’une solution: tout faire en votre pouvoir pour ne pas répondre à cette question! Essayez donc: « Je préfère ne pas répondre à cette question à cette étape du processus » ou quelque chose du genre.

À partir de là, vous pouvez être certaine que les recruteurs n’auront de cesse de vous reposer encore et encore la question, de façon différente, jusqu’à obtenir un chiffre. Pourtant, ne perdez pas de vue que dans le petit jeu de la négociation, c’est à l’employeur de donner le premier chiffre, JAMAIS à l’employé.

Un emploi pour vous?

Le « formulaire »

Poursuivons avec le scénario initial. Vous dites: « Je préfère ne pas répondre tout de suite », et ils rétorqueront: « Eh bien… J’ai vraiment besoin d’un chiffre pour remplir ce formulaire. C’est juste notre façon de faire standard. » Les naïves tomberont dans le panneau tout de suite, inconfortables, et lâcheront un chiffre. Et pourtant! Il n’y a pas de « façon de faire standard » quand on souhaite embaucher un talent!

La solution? Restez confiante, et ne dites aucun chiffre en premier. Vous n’apparaîtrez ainsi ni cheap ni ambitieuse, mais simplement professionnelle. Dites plutôt: « Je comprends tout à fait qu’il s’agisse de votre “façon de faire standard”, mais j’ai besoin de comprendre le poste un peu mieux en parlant avec vous d’abord. »

C’est alors qu’ils vont dire: « Ok, mais quel est le minimum que vous souhaitez? » ou encore « Bien… et quel est votre salaire dans votre job actuel? ». Vous verrez, ils vont tout essayer pour vous faire révéler le salaire que vous désirez. Mais restez forte. Aucun chiffre ne doit sortir de votre bouche.

Retournez la situation!

Tout du long, restez bien calme, confiante et jamais sur la défensive. Commencez toutes vos phrases par « Je comprends…» ou « J’apprécie » et expliquez votre point clairement.

Selon l’auteur, c’est à ce moment-là que, tout en souriant et en ayant l’air confiante, vous pouvez répliquer: « hehe, je vois où vous voulez en venir et pourquoi vous souhaitez connaîtres mes attentes salariales. Je crois que mon salaire actuel n’est pas pertinent, car l’emploi que j’occupe est assez différent de celui que vous proposez. » Ou, si jamais les postes sont similaires, vous pouvez dire: « Comme je le disais, j’ai vraiment besoin de comprendre les besoins de la compagnie avant même de penser au salaire. »

Et c’est là que vous vouliez en venir: leur retourner la question! « Cela dit, pourquoi ne me diriez-vous pas quel salaire vous êtes prête à offrir? »

La balle est alors dans leur camp! Et ils devront bien répondre quelque chose!

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Modulis
  • Collège Inter-Dec
  • Télé-Ressources
  • Gowling GLW
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Inscrivez-vous à l'infolettre
et recevez les derniers articles et les dernières offres d'emploi.
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.