Secrétaire, elle ne trouve pas de boulot!

, par Secretaire-inc.

Samantha Lisi a 43 ans et se décrit comme quelqu’un de déterminée, qui ne prend pas non pour une réponse. Pourtant, depuis qu’elle a quitté l’Aide juridique de Montréal, c’est le seul mot qu’elle entend depuis sept mois. Elle a accepté de nous parler des difficultés de l’emploi.

Pourquoi avez-vous choisi le métier de secrétaire?

J’ai un parcours professionnel assez non conventionnel. J’ai été mère monoparentale très jeune, à 19 ans, ce qui ne m’a pas permis de faire des études tout de suite. Je n’avais pas les moyens de toute façon. J’ai donc été palefrenière pendant quelques années dans un centre équestre, j’ai enchaîné quelques autres boulots.

Un emploi pour vous?

En 2012, j’ai décidé de me lancer dans le juridique. J’adore ça, j’adore les gens, j’adore être en interaction avec eux et surtout j’aime le respect et l’honnêteté. Après pourquoi secrétaire et pas avocate? Déjà parce que les études coûtent chères, et encore une fois à cause de mes enfants. Mais je suis définitivement faite pour le juridique et l’investigation surtout. J’ai d’ailleurs suivi quelques cours d’investigation. Je suis avocate dans l’âme! Et j’ai le talent pour et, à mon avis, le talent y’a que ça qui compte.

Comment ça, le talent?

Je vais faire une comparaison qui va vous étonner mais je suis comme Erin Brockovich. C’est-à-dire que je n’ai jamais fait d’études approfondies dans le domaine juridique mais c’est inné chez moi. Je fais mes propres enquêtes toute seule, je suis capable de monter des dossiers par moi-même et de gagner des procès.

Si vous avez autant d’aisance, pourquoi pensez-vous que vous ayez autant de difficulté à trouver un emploi?

Cela fait sept mois que je suis à la recherche d’un emploi. J’ai fait parvenir ma candidature environ 2000 fois et cela n’a rien donné. J’ai même proposé mes services gratuitement, dans le but de prendre de l’expérience dans le domaine et de me faire des contacts. Rien.

Je pense que le problème vient d’abord du fait que n’ai que quelques mois d’expérience et les avocats cherchent plus. Mais il y a surtout mon âge. On dirait que les secrétaires de 40 ans sont moins appréciées. Soit les secrétaires plus vieilles ont leur emploi depuis longtemps, soit les entreprises n’embauchent que des jeunes secrétaires. C’est plus avantageux pour eux!

À votre avis pourquoi?

Je pense que les jeunes secrétaires qui sont dans la vingtaine sont plus facilement manipulables. Pas dans le mauvais sens du terme. Mais à 20 ans on est moins confiant, on s’affirme moins. On a moins d’expérience de vie aussi. Alors que les secrétaires plus âgées comme moi ont plus de force de caractère. Bien sûr, ça dépend des gens.

S’il y avait des choses à changer dans le système d’embauche, quelles seraient-elles?

Je pense qu’il faut absolument arrêter de mettre de côté les gens qui débutent dans le métier. On doit bien commencer quelque part et ne pas avoir sa chance parce qu’on n’a pas assez d’expérience alors qu’on a toutes les compétences, c’est décourageant. C’est de plus en plus dur pour une secrétaire juridique de réussir dans ce milieu. Nous sommes comme des numéros, des cobayes.

Il devrait y avoir un ratio obligatoire de secrétaires d’âges x ou de formation y dans chaque cabinet.

Alors oui, je pense qu’il faut donner des chances égales à tout le monde.

Quelles solutions proposeriez-vous pour que l’accès à l’emploi soit plus facile?

Il y a une vingtaine d’années, j’ai travaillé pour un avocat et il m’avait lui-même proposé de payer mes études. J’avais refusé à cause de mes enfants, mais je pense que c’est une bonne idée. Puisque les cabinets recherchent des compétences précises, ils devraient fournir avec l’embauche une formation spécialisée pour leurs recrues.

Où aimeriez-vous travailler aujourd’hui, si vous en aviez la possibilité?

Si je le pouvais, je ferais deux choses. Je serais soit avocate en tout ce qui touche à l’environnement ou alors je serais dans le judiciaire de la police pour l’investigation. C’est ce qui me correspond le plus et ce à quoi j’aspire le plus.

Avez-vous des regrets quant à votre parcours professionnel?

Non parce que je suis convaincue que tout arrive pour une raison. Et je suis surtout obstinée à m’assurer que cela arrive. Et je sens que quelque chose de gros va m’arriver parce que je vais tout faire pour.

Avez-vous des projets pour l’avenir?

Déjà j’espère trouver du travail vite! C’est la période creuse en ce moment mais d’ici septembre ça devrait aller mieux. Et si un jour j’ai les moyens, j’ai le but de monter ma propre firme. Lorsque l’on est travailleur autonome, on n’attend rien de personne.

Avez-vous des conseils à donner à celles qui, comme vous, sont à la recherche d’un emploi?

Il faut toujours suivre son cœur et continuer à persévérer car il y a de bons avocats. Je ramène encore le cas d’Erin Brockovich, elle n’a jamais laissé tomber et aujourd’hui elle est multimillionnaire.

Tout est une histoire de talent, je tiens à le dire et le redire. Les études c’est bien, mais ça n’est pas complet sans le talent. Prenez une artiste-peintre, elle aura beau aller à l’école des Beaux-Arts, si elle ne sait pas dessiner elle n’ira pas loin!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.