Surprenez vos invités!

, par Secretaire-inc.

Voici des vins aussi pour les retardataires qui n’ont pas encore fait la sélection des vins qu’ils serviront, car ceux que je vous propose sont disponibles en SAQ actuellement. Et j’en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes, et vous remercier de me lire chaque deux semaines. En espérant vous aider à faire de belles découvertes!

Ceux qui me lisent depuis un certain temps ont peut-être remarqué que j’aime d’un amour profond le Jura et ses vins. Probablement parce qu’ils sont méconnus et parmi les plus singuliers qui soient.

Je vous propose cette semaine une des curiosités de cette petite région coincée entre Bourgogne et Suisse, la plus froide de France avec des airs du Québec. Le Macvin du Jura est concocté à partir d’un moût de raisin sans alcool, et donc encore un brin sucré, dont la fermentation alcoolique aura été stoppée par l’ajout d’alcool fort, à 52%.

Un emploi pour vous?

En l’occurrence du marc de Franche-Comté. Le jus de raisin et le marc, une eau de vie faite de moût distillé, doivent provenir de la même propriété. En résulte un alcool qui se situe généralement entre 16 et 20 %, que l’on boit rafraîchi à l’apéritif, mais aisément sur des fromages relevés et des desserts.

Celui-ci, du domaine de Montbourgeau, dans le village de l’Étoile, est issu de jus de chardonnay et d’un brin de poulsard, un raisin rouge peu teinturier typique de la région.

Le nez rappelle les raisins secs, très subtilement les oranges confites et les herbes que l’on retrouve dans certains alcools des Alpes. Surtout, on sent bien l’eau de vie.

En bouche toutefois, rien de la dureté d’un marc à 52 degrés! C’est très épicé, on y retrouve du caramel, encore le raisin sec, de l’amande grillée et de la pistache. La finale est très longue et apparaît à la toute fin la pêche. C’est élégant, frais, et à la fois solide.

Vous étonnerez vos convives à l’apéro. Et pourquoi pas l’essayer au dessert. J’ai récemment dégusté un succulent dessert aux abricots, pistache et muscade, de la pâtisserie Rhubarbe. Je crois qu’avec le Macvin de Montbourgeau, on aurait un mariage retentissant.

Ah, et j’oubliais, le Macvin, conservé au frais et rebouché, peut tenir plusieurs semaines après son ouverture.

Domaine de Montbourgeau, Macvin du Jura, Code SAQ : 11785624, 35,50$

Je vous ai déjà parlé de ce petit canon grec bon marché, mais je me permets de vous rafraîchir la mémoire. D’abord parce qu’un nouveau millésime vient d’arriver, et aussi parce que ça me fait plaisir de le reboire! Votre petit rouge passe-partout des fêtes pour les vastes tablées qui écluseront plusieurs bouteilles.

Un vin du Péloponnèse issu des cépages refosco et mavrodaphne, un brin rustique, mais plein de caractère.

Ça sent les petits fruits de champs, mures, fraises, bleuets, acidulés. Les fines herbes qui rehaussent la cuisine méditerranéenne, et un peu l’écorce de conifère.

En bouche, il y a de la mâche. Ça goûte les cerises et c’est très épicé. Les tannins se font bien sentir, sans être agressifs ni lourds. C’est frais, vigoureux, et ça coule tout seul, sans être dénué de matière et de complexité. Ça ira bien sur vos tourtières, même la dinde, et autres plats traditionnels des fêtes.

Domaine Mercouri, IGP Letrini 2009, Code SAQ : 11885537, 20,45$



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.