Votre bureau est-il infesté de harceleurs?

, par Therese Garceau.

Remarques blessantes, insinuations, dénigrement… L’intimidation en milieu de travail est un phénomène insidieux qui mine peu à peu l’équilibre psychologique des victimes….

Vous êtes harcelée au boulot ? Prenez les moyens pour que cela change…

L’intimidation peut transformer un travail idyllique en un véritable cauchemar. Que votre bourreau soit un collègue ou votre patron, devoir subir de l’intimidation au travail est un facteur important de stress qui génère un sentiment de peur et d’impuissance.

Un emploi pour vous?

Dans une de ses chroniques publiées sur theguardian.com, la psychologue clinicienne et professeure Mary Lamia dresse le portrait psychologique d’un intimidateur en milieu de travail. Qui est-il? Quel est son modus operandi? Comment le détecter et surtout comment s’armer contre lui?

L’intimidateur est un être foncièrement malhonnête et inéquitable qui harcèle ou contrôle les autres pour atteindre ses objectifs. Au travail, il manipule ou terrorise généralement ceux qui ont un statut inférieur ou équivalent à lui-même, mais il peut aussi intimider ses supérieurs.

Contrairement à la croyance populaire le bully n’a pas une faible estime de lui-même. Comme l’explique la psychologue, les intimidateurs ont tendance à avoir une très haute estime de soi et un comportement hautain. Ils attaquent les autres pour dissimuler leur sentiment de honte, cela leur permet de rester déconnectés de leurs sentiments.

La honte

Selon Mary Lamia, l’intimidation est un réflexe, une façon de réagir à la honte vécue par une personne durant son enfance. À l’âge adulte, ce réflexe d’adaptation devient un trait de personnalité. Ainsi, lorsque le bully sent que ses compétences ou sa valeur peuvent être remises en cause au travail, il attaque. Dans le pire des cas, il s’agit d’un être hautement narcissique qui réprime sa honte profonde en attaquant systématiquement les autres. Car, le fait d’attaquer les autres efface non seulement la honte qu’il ressent, mais augmente aussi son sentiment de pouvoir.

La psychologue précise que malgré le fait que l’intimidateur rabaisse les autres pour s’élever lui-même, il n’est pas conscient de la gravité des sentiments et des émotions qu’il ressent lui-même. S’il dégrade un collègue et que le collègue le rabroue, il s’évertuera à rejeter le blâme sur son collègue sans comprendre que celui-ci réagit ainsi pour se défendre contre son attaque.

On contre-attaque comment?

Mary Lamia insiste, la pire erreur que vous puissiez faire si vous êtes victime d’intimidation est de croire que votre intimidateur soit capable de remords.

La seule façon de neutraliser un intimidateur est d’unir vos forces à celles de vos collègues. Le regroupement contre un intimidateur permet à la victime de recevoir l’appui dont elle a grandement besoin et surtout de briser son isolement.

Vous subissez de l’intimidation au bureau? Dites-le haut et fort! Discutez du comportement de votre harceleur avec vos collègues. Plus vous exposez son comportement au grand jour et plus celui-ci perd son pouvoir de vous terroriser. Alors, osez en parler et libérez-vous enfin!



Partagez cette nouvelle!

Une réponse à “Votre bureau est-il infesté de harceleurs?”

  1. nathalieinkel

    Le problème parfois est que le supérieur prend le problème à la légère. Cela m’est arrivé 3 fois dans 3 entreprises différentes au cours des 6 dernières années et en bout de ligne, c’est moi qui ait perdu mon emploi. J’ai fait 2 plaintes à la CNESST et les 2 fois ma plainte a été refusée. Malheureusement lorsque des situations comme celles-ci arrivent, les collègues ne veulent pas s’en mêler. Nous avons tous besoin de notre travail pour payer nos comptes…

    Ce que je constate suite à mes expériences, est que les personnes qui ont un poste de gestionnaire ne sont pas former pour intervenir dans ce genre de situation. Parfois, si l’intimidation ou le harcèlement vient d’une personne dont le gestionnaire a besoin pour bien paraître, il ne fera rien du tout ou s’arrangera tout simplement pour que la victime quitte.

    Et ne parlons pas des services de ressources humaines, eux aussi ont les mains liées, c’est le même employeur qui nous paie, ils pencheront toujours vers la solution facile, faire comprendre à la personne intimidée que si elle a un problème a supporter la situation, la meilleure solution est qu’elle quitte. Au final c’est souvent toujours la personne l’employé de statut inférieur qui écope.

    Résultat, on se trouve un autre emploi et notre radar à intimidation se met en marche. Notre tolérance à accepter de collaborer avec ce genre de personne devient totalement nulle. Et en final, retour à la case départ. Quoi faire pour que ce genre de comportement cesse dans les milieux de travail?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.