4 conseils pour faire d’un recruteur votre allié

, par Marie-France Léger.

Quoi de mieux pour apprendre à mettre un recruteur de son côté que de suivre les conseils d’un homme qui travaille au sein d’une entreprise qui reçoit un million de CV par année?

Pour un demandeur d’emploi, la situation rêvée est d’avoir un recruteur allié au sein d’une entreprise. Il s’agit de la manière la plus facile de se trouver un emploi!

Sjoerd Gehring est le recruteur en chef de la multinationale américaine Johnson & Johnson. Il est responsable de combler… 25 000 emplois par année!

Un emploi pour vous?

Il y a plus : l’entreprise pour laquelle il travaille ne reçoit pas moins d’un million de CV par année. On ne peut donc trouver mieux en termes de conseils de recherche d’emploi…

C’est donc à partir de ses propos que The Muse dresse la liste des quatre meilleurs trucs pour faciliter l’arrimage entre les recruteurs et les demandeurs d’emploi. Voici comment vous créer de précieux contacts!

1. Soyez préparé

Le recruteur doit tout savoir sur vos compétences, vos expériences passées (pertinentes et moins pertinentes), tout intervalle ou congé sabbatique dans votre parcours, ainsi que votre plan de carrière à court et à long terme.

Soyez proactif en avisant votre recruteur de tout changement à votre profil. Ayez en main un dossier de présentation solide, avec références, que vous pourrez lui acheminer rapidement. Le temps de réaction est déterminant.

2. Soyez honnête

Toute fausse information est à proscrire. La confiance se bâtit sur l’honnêteté. La moindre exagération ou omission pourrait refroidir les ardeurs du recruteur. Imaginez l’impact qu’auraient la découverte d’une information erronée ou d’un oubli dans votre présentation! Ces choses-là finissent toujours par se savoir.

Alors, s’il arrive que vous ne vous trouvez pas assez qualifié(e) pour un poste, décrivez plutôt avec honnêteté vos compétences polyvalentes. Elles pourront sûrement vous servir.

3. Soyez passionné

Les recruteurs recherchent des candidats non seulement compétents, mais qui veulent vraiment travailler au sein de leur entreprise. Comme mentionné précédemment, il est important d’avoir un objectif professionnel. En gros, cela va déterminer le type d’emploi qui vous convient. S’il y a une ouverture dans une compagnie que vous appréciez, vous devez leur montrer à quel point le poste est fait pour vous.

Même si votre objectif n’est pas encore tout à fait clair, vous avez au moins des affinités avec la compagnie en question : que ce soit à cause de son impact social, de la diversité de son bassin d’employés ou de son aptitude à assimiler les nouvelles technologies. Peu importe la raison, montrez au recruteur pourquoi cette compagnie vous rejoint vraiment.

4. Soyez bon joueur

Il se peut qu’en cours de route vous vous rendiez compte que le poste n’est pas fait pour vous. Le recruteur va apprécier le fait que vous soyez honnête envers vous-même. Et si vous alliez jusqu’à l’aiguiller sur d’autres candidats, il vous sera reconnaissant.

Si c’est l’entreprise qui rejette votre candidature, rappelez-vous qu’il y a toujours d’autres opportunités. Plusieurs demandeurs d’emploi font l’erreur de rompre toute relation avec un employeur après un refus. Soyez bon joueur et prenez votre mal en patience.

Le secret d’une bonne relation avec un recruteur est simple : soyez toujours poli et honnête… et bon joueur quand ça ne tourne pas à votre avantage. Vous finirez par semer ce que vous récoltez.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.