8 façons de règler un conflit avec un collègue

, par Secretaire-inc.

Régler un différend avec un collègue peut être un exercice périlleux, qui exige de la diplomatie et beaucoup de doigté. Voici quelques règles pour vous sortir de là indemne.

En parler. Dans la majorité des cas, le conflit provient d’un malentendu. Abordez le plus rapidement possible le problème avec la personne concernée.

Rester objectif. Ne vous précipitez pas ! Tournez votre langue quatre fois avant d’ouvrir la bouche. Repensez à la situation de façon objective. Inutile donc de se ruer dans son bureau. N’entamez pas la conversation en vous posant en victime.

Un emploi pour vous?

Être directe. Ne tournez pas autour du pot ! Restez calme et abordez directement la question avec votre collègue, sans toutefois remettre en question sa position dans l’entreprise ou sa personnalité.

Oral ou écrit ? Il paraît parfois plus facile d’exprimer ses griefs par écrit. Si vous choisissez le courriel, rédigez votre texte et attendez 24 heures avant de l’envoyer. La gestion de conflit impose que chaque mot soit soupesé. Avec une bonne nuit de sommeil, vous pourrez mieux évaluer la portée de votre message. Si vous choisissez de vous exprimer de vive voix, privilégiez une entrevue en tête à tête, sans témoin ou en présence d’une personne neutre et dans une démarche d’écoute.

Utiliser la première personne du singulier. Quel que soit le motif de votre différend, veillez à le recentrer sur vous : cela évitera à votre interlocuteur de se braquer. Faites part de ce que vous ressentez. Parlez au je.

Aborder le problème de façon constructive. Expliquez à votre interlocuteur ce que vous attendez de lui. Envisagez une issue positive au conflit.

En cas de déni. Mauvaise foi ou pas, votre interlocuteur peut arguer qu’il ne voit pas où se trouve le problème et que tout ce dont vous lui parlez relève de la fiction. Si la personne se bloque, insistez sur vos impressions personnelles. Utilisez des formulations du type : “Qu’en penses-tu ?”, “Si l’on fonctionne comme ça, crois-tu que ça te conviendra ?”

Si rien ne change. Insistez. Il est conseillé de faire au moins trois tentatives auprès du collègue concerné. Si vos efforts n’ont rien donné, allez le voir une dernière fois pour lui dire que vous ne pouvez pas continuer à travailler de cette façon et que dorénavant, pour tout échange, vous vous adresserez à une tierce personne. Dans tous les cas, rien ne sert de rester indéfiniment à la table des négociations si vous êtes la seule à vouloir sortir de la crise. Ne faites appel à votre supérieur hiérarchique qu’en dernier essor. Si son aide s’avère indispensable, votre position sera d’autant plus confortable que vous aurez adopté une attitude constructive et positive au préalable.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.