-->

Comment démissionner avec grâce

, par Myriam Lapierre.

Vous avez trouvé un poste qui correspond davantage à vos aspirations professionnelles. Votre décision est prise : vous donnerez votre démission. Voici comment vous y prendre avec tact et professionnalisme.

Question

Bonjour, je dois démissionner de mon emploi la semaine prochaine, et je sais que ma patronne risque de très mal le prendre. Elle a investi beaucoup de temps en moi pour la formation et il semblait certain que je resterais en poste durant des années. J’ai toutefois trouvé un poste tout près de chez moi, et c’est une chance que je ne peux refuser. Comme les opportunités sont rares dans mon coin. Je ne sais pas trop comment lui annoncer ça.

Un emploi pour vous?

Julie

Réponse

Bonjour Julie,

Donner sa démission n’est jamais simple. C’est d’autant plus difficile lorsqu’on a une belle relation avec son employeur. Décevoir quelqu’un n’est jamais agréable! Avec quelques petites règles d’or, il y a toutefois moyen de limiter les dégâts.

Faire l’annonce avant un congé

Laisser du temps pour digérer la nouvelle. Donner sa démission le vendredi après-midi, avant un congé ou, au moins, en fin de journée, sera donc préférable. En effet, pensez à l’inconfort si vous deviez discuter travail quelques minutes après!

Être ferme et non équivoque

Lorsqu’on a une mauvaise nouvelle à annoncer, le réflexe humain typique est de tourner autour du pot et d’y aller très tranquillement. À moins que vous ne soyez pas fermée à l’idée de revenir sur votre décision et de rester en poste si vos patrons vous font une contre-offre, il est important d’être claire, ferme et non équivoque lors de votre annonce. Sinon, votre employeur pourrait percevoir que la porte est toujours ouverte à la négociation, et vous risquez de devoir vous répéter à maintes reprises. Le fait de tenter de vous convaincre de rester, pour finalement réaliser que la décision est finale, pourrait même créer une frustration chez votre interlocuteur. On y va comme avec un pansement, d’un bon coup sec!

Mettre l’accent sur le positif

Dénigrer votre emploi actuel ou mettre l’accent sur les choses que vous n’aimiez pas pour justifier votre départ, sera la pire tactique. Vous devez plutôt insister sur les aspects positifs de votre nouvel emploi qui font en sorte que vous n’avez pu refuser cette offre! Par exemple : c’est plus près de chez vous, il s’agit d’un gros avancement au niveau de vos responsabilités, vous avez eu un coup de cœur incroyable pour l’équipe, etc.

Remercier, rassurer… et remercier encore

Dès que l’annonce est faite, il est primordial de passer en mode « reconnaissance ». Insistez sur le fait que vous êtes consciente du temps investi en vous, que vous considérez avoir acquis de belles compétences, que vous avez apprécié l’équipe, etc. Se faire « flatter dans le sens du poil » aidera à faire passer la pilule! De plus, n’oubliez pas de rassurer vos supérieurs à l’effet que vous tâcherez de conclure tous les dossiers en cours avant de quitter, que vous laisserez tout en ordre pour votre successeur et qu’il est important pour vous de quitter sur une bonne note.  

Être la meilleure employée du monde jusqu’à la fin

Restez professionnelle jusqu’à la fin! En effet, partir sur une mauvaise impression risque de ternir votre réputation. N’oubliez jamais que cet employeur devra vous servir de références éventuellement!

Bonne chance dans vos nouveaux emplois, chères lectrices!



Partagez cette nouvelle!

Une réponse à “Comment démissionner avec grâce”

  1. Nathalie Trepanier

    Donc, on doit faire le 2 semaines de travail après l’annonce de notre départ ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Modulis
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Télé-Ressources
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.