Demander congé à son boss : simple comme bonjour!

, par Therese Garceau.

Vous mourrez d’envie de prendre congé pour recharger vos batteries, mais ne trouvez pas le courage de le demander? Par ici, le mode d’emploi…

Vous rêvez de prendre quelques jours de vacances avec votre meilleure amie. De vous accorder une fin de semaine de 4 jours, ou tout simplement de pouvoir enfin décrocher du métro-boulot-dodo. Mais la peur d’être mal perçue par votre patron et vos collègues vous empêche d’aller de l’avant?

Laissez de côté la culpabilité et la crainte des répercussions que pourrait entraîner cette escapade. Voici, inspirée d’un article publié sur themuse.com, une formule simple de demander et d’obtenir enfin cette pause bien méritée, et ce, sans remords :

Un emploi pour vous?

Suivez les règles du jeu. Avant de vous précipiter dans le bureau de votre patron pour faire valoir vos arguments, renseignez-vous sur la procédure en vigueur au sein de votre entreprise, l’ordre d’attribution de congés au sein de votre équipe et sur le nombre de jours de congé payés que vous avez en banque. Mais, au-delà de ces technicalités, assurez-vous que le temps est bien choisi pour prendre une pause.

Validez la faisabilité du projet. Y a-t-il des événements, des projets ou d’importantes dates de tombée prévues à cette période? Si oui, reportez votre projet sans hésitation. Tenez compte de la charge de travail de vos collègues et des conséquences que votre absence peut avoir sur votre équipe.

Annoncez vos couleurs.  Même si toutes les planètes semblent parfaitement alignées, évitez de crier victoire avant d’avoir d’abord obtenu l’aval de votre patron. À moins qu’il ne s’agisse d’un événement défini dans le temps, comme un mariage ou l’arrivée d’une amie qui habite à l’étranger, ne lui présentez pas votre projet comme un fait accompli avec une date officielle. Tâtez d’abord le terrain avec une formule du genre : « Il me reste dix jours de vacances, j’aimerais pouvoir les prendre dans les prochaines semaines. Cela te semble-t-il possible? »  

Le bon timing. Soyez stratégique! Attendez le bon moment pour présenter votre demande. Conseil : Envoyez un message courriel à votre patron pour convenir du meilleur moment pour le rencontrer.

Acceptez le verdict. Même si vous avez suivi scrupuleusement tous les conseils ci-haut, vous devez aussi vous préparer à essuyer un refus. N’oubliez jamais que peu importe la décision que prendra votre patron, vous devez vous montrer conciliante, surtout si vous souhaitez le relancer pour une date ultérieure.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.