Esther, une adjointe administrative ambitieuse!

, par Louise Proulx.

Esther Gaudreault n’a que 26 ans et déjà une longue feuille de route derrière elle. À 23 ans, le métier de coiffeuse qu’elle pratique depuis six ans ne correspond plus à ses désirs sur le plan professionnel. Elle décide alors de retourner à l’école. Elle est aujourd’hui adjointe administrative et travaille auprès du secrétaire général du ministère du Tourisme du Québec. On a voulu en connaître davantage sur son parcours, sur son travail et sur ses plans pour l’avenir.

La coiffure et le travail de bureau n’ont pas grand chose en commun. Pourquoi un changement de cap aussi drastique?

En coiffure, j’aurais voulu faire des congrès, des événements. J’étais attirée par le côté glamour du métier, mais ça ne s’est pas produit. Le seul point commun entre la coiffure et le travail de bureau est probablement la gestion de l’agenda. En fait, j’ai quitté la coiffure parce que c’est très dur physiquement et à cause des horaires difficiles. Dans le temps des fêtes, par exemple, on travaille jusque tard le 24 décembre.

Un emploi pour vous?

Comment avez-vous décroché votre poste pour le ministère du Tourisme?

À la fin de mon DEC en bureautique, l’hiver dernier, j’y ai fait un stage à la suite duquel j’ai été engagée. J’ai été chanceuse parce qu’un poste s’ouvrait en même temps que je graduais.

Vous dites que vous êtes adjointe administrative, mais que vous faites le travail d’une adjointe de direction?

Oui, c’est une question d’appellation. Pour être appelée adjointe de direction, il faudrait que je passe un autre concours, ce que je ferai le temps venu. Mais, dans les faits, je suis son adjointe et je suis aussi son bras droit. Mon opinion compte. Mon patron me demande souvent ce que je pense de tel ou tel aspect concernant les projets que l’on traite.

En quoi consiste votre travail exactement?

Je suis la gardienne de toutes les communications. Je fais de la révision de textes, de la mise en page, les suivis de demandes. J’organise aussi les réunions, je monte les ordres du jour en récoltant les sujets et échéanciers…

Est-ce que vous vous sentez à votre place dans ce rôle?

Durant mes études, mon rêve était de travailler dans l’événementiel. Toutefois, je suis heureuse dans mon poste. Mon patron a réussi à le rendre intéressant. Il n’y a pas de redondance dans mes tâches et j’en suis heureuse. Mais c’est sûr que j’ai envie d’avancer. Je sais que je suis capable. Les défis, j’en mange!

Quelles sont vos plus grandes forces?

Je suis autonome… C’est sûr que je pose beaucoup de questions au début, mais je suis capable de foncer côté administratif. J’ai les nerfs solides et j’en ai besoin dans le cadre des mes fonctions parce que je dois être capable de ramener les gens à l’ordre.

Où vous voyez-vous dans 10 ans?

Peut-être encore adjointe, mais avec plein de responsabilités. Je me vois gérer mes propres projets et être allumée par les sujets traités.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.