Secrétaire médicale… mais en psychiatrie!

, par Theodora Navarro.

Quand certaines gèrent des rages de dents ou des enfants malades, Kathleen Morin, 39 ans, fait face tous les jours aux méandres du cerveau. Sa job : secrétaire médicale au CSSS de Montmagny-L’Islet, département de psychiatrie.

La dépression, les troubles mentaux, les pathologies pédopsychiatriques, Kathleen y est confrontée tous les jours depuis 1995. Et elle adore ça! «Comprendre le mal de vivre, les comportements, la personnalité des gens, c’est incroyable!» Pour elle, sa job lui permet d’appréhender «le côté humain» au plus profond.

Lorsqu’elle commence au CSSS de Montmagny-L’Islet en 1995, elle n’occupe que des postes temporaires. Mais elle a déjà une certitude : c’est au département de psychiatrie qu’elle veut faire ses classes. Et elle est entendue! Elle obtient un poste permanent en 2006.

Un emploi pour vous?

Termes psychiatriques

Secrétaire à la transcription deux semaines par mois, et en réception le reste du temps, elle découvre les termes psychiatriques et jongle avec les noms de maladie et de médicaments. Une difficulté à laquelle elle n’était pas préparée. «J’ai suivi un DEP, puis une spécialisation médicale, mais on n’aborde pas ce vocabulaire spécifique, ce qui est vraiment dommage.»

Alors Kathleen a appris sur le tas. Autant les termes propres que la conduite à tenir face aux patients. Sa planche de salut : l’infirmière de liaison. «Elle est dans le bureau d’à côté, si on a un doute, un patient difficile, un appel compliqué, elle prend le relais.»

Ces patients qui se suicident

Les moments difficiles, elle a appris à les surmonter. Mais certains patients l’affectent encore. Comme les enfants qui trimballent dans leur baluchon une histoire douloureuse. Ou ces hommes et ces femmes qu’elle a côtoyés pendant plusieurs années et qui mettent fin à leurs jours.

Elle voudrait parfois faire plus. Mais avec l’expérience, Kathleen a appris à faire au mieux sa job pour donner le maximum.«Une fois que j’ai répondu, que j’ai fait toutes les démarches, que je l’ai référé au bon médecin, à la bonne infirmière, je me dis que j’ai fait mon travail.» Et d’ajouter : «J’ai le sentiment du devoir accompli.»



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.