Espace publicitaire

Vos centres d’intérêts : importants ou non dans un CV ?

, par Louise Proulx.

Les recruteurs lisent souvent les CV en diagonal et très rapidement. S’ils s’arrêtent, néanmoins, sur la rubrique indiquant vos champs d’intérêts et que ceux-ci les interpellent, vos chances d’obtenir une entrevue se trouvent augmentées.

« Neuf fois sur dix, la rubrique « Centres d’intérêts » du CV n’apporte rien, car les candidats la remplissent pour la remplir ; le recruteur n’y accorde donc que peu d’attention. Pour être utile, elle doit le renseigner sur d’autres aspects que le professionnel, pour l’aider à connaître la personne », indique Béatrice Louvet, directrice générale du Groupe Transition interrogée par Le Blog pour l’emploi.

Les recruteurs passent au crible des tonnes de CV où s’affichent compétences, résultats et expériences qui ne suscitent pas nécessairement chez eux un grand intérêt puisque c’est ce qu’ils s’attendent de lire. Mais si, par exemple, vous mentionnez avoir écrit un livre, vous risquez fort de piquer la curiosité ou même l’admiration du recruteur. Celui-ci aura envie d’en savoir davantage sur vous.

Un emploi pour vous?

« Les recruteurs aiment bien trouver dans cette rubrique de quoi leur permettre de découvrir la personne et pas seulement l’opérationnel, l’expert, le technicien », explique Madame Louvet.

Quoi indiquer ou ne pas indiquer

Vous n’êtes pas obligée d’ajouter la rubrique « Centre d’intérêts » à votre CV. Si vous pensez que ce qui vous passionne fera réagir positivement le recruteur, allez-y. Sinon, passez.

Un plus

Vous indiquez sur votre CV que vous pratiquez le taekwondo. Or il se trouve que la recruteuse est justement ceinture noire dans cette discipline. Vous décrochez une entrevue et celle-ci ne se déroule qu’autour de ce sujet. Ça donne un petits plus à vos chances d‘être engagée, non ?

Les intérêts qui démontrent votre esprit d’équipe, votre détermination à atteindre des objectifs ou votre désir d’apprendre, comme faire partie d’une équipe de volley-ball, par exemple, attirera l’attention du recruteur.
Faire du bénévolat auprès des enfants malades démontre votre capacité d’engagement.

Un moins

Si vous avez indiqué être une adepte du « Cercle des tricoteuses chrétiennes orthodoxes », votre CV risque de se mériter un séjour gratuit dans la boîte de récupération.

Écrire que vous êtes une fan de l’émission « La Voix » ou que vous adorez le magasinage ne vous feront pas gagner de points non plus.

Vous devriez vous abstenir de mentionner être une militante des jeunes libéraux ou des jeunes péquistes du Québec ou de toute autre organisation idéologique. Ce genre de mention est souvent mal perçue, surtout si le recruteur n’est pas de la même allégeance que vous.

En entretien

Peut-être que votre passion pour le théâtre ne dit pas grand chose au recruteur. Mais si, en entrevue, vous êtes capable de lui démontrer à quel point le jeu théâtral vous a amenée à mieux vous exprimer, à vaincre votre timidité et à mémoriser plus facilement, il verra à quel point vous êtes une candidate de choix.

Lorsque le recruteur vous demande de lui parler de vos intérêts, « parlez-en avec des étoiles dans les yeux, mais sans enthousiasme excessif, car vous pourriez être mal interprétée », conseille encore Madame Louvet.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.