Le café oui, mais avec modération!

, par Louise Proulx.

Qu’il soit velouté ou corsé, au lait ou tout noir, le café agit sur le métabolisme à la fois de bonne et de mauvaise façon. Autant il peut aider à la concentration, autant il peut s’avérer dangereux. Un seul point sur lequel les chercheurs s’entendent : c’est la quantité de café ingéré qui détermine les effets sur la santé. Quels sont les risques encourus ? En voici 10 listés par le site Business Insider :

1. Une drogue psycho-active. Selon une étude de l’Université de Merbourne en Australie, la caféine serait la drogue psycho-active (modifiant l’activité mentale, les sensations, le comportement et engendrant une dépendance) la plus consommée dans le monde. Consommer plus de 5 tasses de café par jour peut donner des hallucinations auditives et faire ressentir la présence de choses non réelles.

2. Nocif pour le foie. D’après les études, menées par l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales, le fonctionnement du foie serait affecté par une trop grande consommation de café. Par ailleurs, il semblerait que le café bu modérément réduise les risques de cholangite sclérosante primitive (CSP), une maladie auto-immune du foie, responsable de cirrhose, d’insuffisance hépatique et de cancer des voies biliaires.

Un emploi pour vous?

3. Mauvais pour la tension artérielle. Une étude menée par l’Université Carnegie Mellon en est venue à cette conclusion. Le café est un stimulant pour le cœur, il peut donc provoquer des difficultés à respirer.

4. Changement de comportement. Bu en trop grande quantité, le café favorise l’irritabilité et le manque de jugement. L’excès de café peut gêner l’oxygénation du cerveau. Cela affecte la capacité de prendre des décisions.

5. Insomnie. L’effet du café dure en moyenne 6 heures. Selon votre métabolisme, votre sommeil pourrait être plus ou moins fortement dérangé par le café.

6. Dépendance. Une étude de l’Université Hohn Hopkins aux États Unis a révélé qu’une personne dépendante au café verra ses performances cognitives réduites et son humeur changé si elle est en manque. Cercle vicieux : pour revenir à l’état normal, le dépendant boira du café.

7 – Maux de tête. L’American Heart Association révèle qu’une personne en manque, qui n’a pas bu de café depuis plusieurs heures, pourrait souffrir d’un sérieux mal de tête puisque la caféine contribue à resserrer les vaisseaux sanguins dilatés.

8 – Déprime. En plus d’un coup de déprime, le manque de caféine peut provoquer l’anxiété, la fatigue et la somnolence.

9 – Ostéoporose. À la suite d’une étude, l’Université de l’Oregon aux États-Unis a conclu qu’il faudrait limiter sa consommation de café à 3 tasses par jour pour éviter cette maladie des os qui peut aussi être écartée par un apport suffisant en calcium et en vitamine D.

10 – Fuites urinaires. Les études ont démontré qu’un excès de caféine peut aggraver les problèmes de vessie déjà existants.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.