3 questions pour comprendre pourquoi vous détestez votre job

, par Céline Gobert.

Il ne manquerait presque rien à votre bonheur. Le hic est que vous détestez votre job. Mais vous êtes-vous posé les bonnes questions pour déterminer ce que vous pourriez concrètement faire pour y être plus épanouie?

Vous avez déjà tout tenté: faire du sport, des exercices d’expression de gratitude, vous avez même commencé un projet personnel! Rien n’y fait : votre job vous sort par les yeux!

Voici 3 questions à vous poser pour tenter d’y remédier, selon The Muse :

Un emploi pour vous?

 

1-Avez-vous décidé d’être heureuse?

Selon Neil Pasricha, auteur d’un livre sur le bonheur, la majorité des gens pensent que s’ils font du bon travail et accomplissent de gros succès, alors ils seront heureux. Pasricha a découvert que l’inverse est aussi vrai : s’ils sont heureux, ils font alors du bon travail et ils accomplissent de gros succès. Le bonheur doit venir en premier, pas en dernier.

Vous rentrez chaque soir malheureuse de votre job actuel? Vous n’avez hélas que deux choix: soit vous restez malheureuse dans ce job, soit vous pouvez choisir de changer votre situation et d’en tirer profit. Ce n’est pas facile, mais dès lors que vous prenez une décision proactive, vous verrez : les choses s’améliorent rapidement et de nouvelles opportunités s’ouvrent à vous. Vous avez une passion que vous aimeriez poursuivre? N’attendez pas d’avoir des regrets pour faire le saut!

 

2- Êtes-vous en train d’apprendre et de croître?

Trop de challenges conduisent à la frustration. Trop peu et c’est l’ennui! L’idéal est de travailler juste au-dessus de ses habiletés, c’est là, selon le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi, que l’on développe ce qu’il appelle l’expérience du « flow » au travail. Plus on connaît de « flow », plus heureux on devient!

Pensez à votre job actuel. Êtes-vous tranquille, voire légèrement ennuyée, ou êtes-vous régulièrement poussée au-delà de vos limites? Si vous n’avez pas cette opportunité, vous ne pourrez pas vous améliorer et grandir. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour apprendre, car il est difficile de se sentir comblé au travail lorsque l’on stagne.

 

3- Vous concentrez-vous sur vos forces?

Alors que vous avez tendance à vouloir travailler sur vos faiblesses, ce serait davantage vos forces sur lesquelles il faudrait se concentrer. Tout simplement parce que ce sont elles qui vous permettent d’être plus productive, d’avoir de l’énergie et d’être engagée!

Hélas, il ne suffit pas d’être bon dans ce qu’on fait pour être heureux! Il faut aussi aimer ce que l’on fait! Voilà pourquoi « poursuivre votre passion » est essentiel!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.