DEP, DEC : Quelle différence, finalement?

, par Florence Tison.

L’article de la semaine dernière à propos du DEC et du DEP a fait réagir! Nous avons donc décidé d’aller encore plus en détail.

Que choisir entre Diplôme d’études professionnelles (DEP) en secrétariat ou diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques de bureautique? Les intervenantes de chacun des milieux prêchent pour leur paroisse respective, et on les comprend.

Mais qu’elles soient du DEP ou du DEC, toutes les intervenantes ont tenu à souligner l’importance du travail des adjointes.

Un emploi pour vous?

« Le problème qu’on partage, autant le DEC que le DEP, c’est de valoriser la fonction de travail, expose Marie-Claude Pineault, directrice des études au Cégep de Sorel-Tracy. Quand un jeune dit : “J’ai le goût d’être secrétaire“, il se fait répondre : “Hein, t’as donc bien pas d’ambition!”. Ce n’est pas valorisé dans la société. Pourtant, Dieu sait si on en a besoin! »

Classe du DEC en Techniques de bureautique au Cégep de Sorel-Tracy

Valoriser la profession de secrétaire

La comparaison entre le DEC et le DEP n’est pas la solution, selon Marie-Claude Pineault, et divise encore plus des partis qui devraient ensemble promouvoir le métier d’adjointe. Ceci étant dit, il est vrai que chaque formation comporte des différences notables.

« Les deux programmes ont leur place et répondent à des objectifs différents, croit la directrice des études au Cégep de Sorel-Tracy. Il y en a un qui, à mon avis, mène plus loin. »

La directrice-adjointe et responsable du DEP en secrétariat de l’École des métiers de l’informatique, du commerce et de l’administration de Montréal (EMICA) Manon Moreau n’est pas d’accord.

« Très honnêtement, pour avoir moi-même commencé une technique en bureautique, la seule différence sont les cours de français, philosophie et éducation physique qui allongent le temps d’études. Je ne vois pas l’avantage d’aller faire un DEC. »

Journée carrière à l’EMICA de Montréal.

Le débat est lancé! Commençons par décrire les deux programmes.

Le DEP en secrétariat en bref

Le DEP en secrétariat a une durée de 1485 heures de cours, stages inclus, soit trois sessions à temps plein ou 13 mois. La formation est offerte dans près d’une centaine d’établissements à travers le Québec.

Le programme a bénéficié d’une refonte entière en 2016. Le nouveau DEP est offert depuis l’automne dernier.

« On n’est pas en arrière de cinq à dix ans au niveau des pratiques! s’exclame la responsable du DEP à l’EMICA Manon Moreau. On a un nouveau programme tout chaud et collé sur les nouvelles technologies. Ça répond mieux encore au marché du travail, et ça le devance même pour être à jour partout. Quand nos secrétaires sortent, elles sont très bien équipées. »

Les nouveaux cours du DEP

Le nouveau programme du DEP est basé sur trois axes :

1. Le français;
2. Le service à la clientèle;
3. Les technologies.

« Les logiciels, on en a beaucoup plus, illustre Manon Moreau. On a des cours sur les conférences à distance et sur la communication, qui est très élargie, et sur le service à la clientèle, ce qui n’existait pas avant. »

Voici une liste des compétences mises de l’avant par le DEP en secrétariat.

Source : InforouteFTP.org

« Les élèves se sentent beaucoup plus en action, soutient Chantal Belisle, directrice adjointe au Centre de formation professionnelle des Moulins à Terrebonne. Les tâches sont plus concrètes lorsqu’on parle de rapports, de comptabilité, de production de lettres. Il y a moins de théorie et plus de pratique. »

Le DEC en techniques de bureautique en bref

Le programme du DEC en techniques de bureautique a une durée 2 385 heures, dont 1 725 heures de cours spécialisés, stages inclus.

« C’est 240 heures de spécialisation de plus qu’au DEP, » souligne Valérie Montreuil, professeure et coordonnatrice départementale en techniques de bureautique au Cégep André-Laurendeau de Montréal.

Ces 240 heures s’expliquent par des cours supplémentaires, plus précisément par « 10 compétences qui sont au DEC et qui ne se retrouvent pas au DEP, » indique la directrice des études au Cégep Sorel-Tracy Marie-Claude Pineault.

Valérie Montreuil, professeure et coordonnatrice départementale en techniques de bureautique au Cégep André-Laurendeau de Montréal.

Les cours supplémentaires au DEC

Les étudiantes au DEC suivent cinq cours de français spécialisés en bureautique, et ce sans compter les cours de littérature inclus dans tous les programmes du cégep. Le DEC propose aussi des cours de gestion, tels que :

  • Formation du personnel;
  • Soutien aux ressources humaines;
  • Édition d’images;
  • Évaluation du rendement;
  • Coordination du travail de bureau.

« Tous les DEC (liés au secrétariat) ont des cours de comptabilité et de finance », ajoute Valérie Montreuil.

Pour s’adapter aux demandes du marché, le Cégep de Sorel-Tracy a aussi changé l’appellation de son DEC en bureautique pour : Gestion, communication administrative et médias sociaux.

« On doit savoir utiliser les médias sociaux, estime Nathalie Croteau, coordonnatrice et enseignante au Cégep de Sorel-Tracy. Les entreprises sont très enclines à utiliser la promotion d’événements, les invitations et les sondages. Ça ne coûte pas très cher par rapport aux méthodes traditionnelles. Si les étudiantes sont des utilisatrices des médias sociaux, elles n’ont souvent pas de notions de planification et toutes ses ramifications. »

Nathalie Croteau, coordonnatrice et enseignante au Cégep de Sorel-Tracy.

La question de la formation générale au cégep

Tous les programmes du cégep sont accompagnés de cours de base qui ne sont pas liés à la formation spécifique du DEC choisi.

  • 4 cours de français
  • 3 cours d’éducation physique
  • 2 cours d’anglais
  • 3 cours de philosophie
  • 2 cours complémentaires.

Total : 14 cours de base.

Si les étudiants voient parfois ces cours comme une perte de temps, une étude du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante juge le contraire. L’étude de 2015 a identifié pas moins de 45 avantages de la formation générale, avec en tête de liste :

1. Le développement intellectuel des étudiants;
2. Le développement des compétences en lecture et en écriture;
3. Le développement de l’autonomie.

« La formation générale développe l’esprit critique, l’esprit d’analyse, et permet aussi de développer de saines habitudes de vie, » estime pour sa part l’enseignante Nathalie Croteau.

La durée alléchante du DEP

La formation pour obtenir son diplôme d’études professionnelles (DEP) en secrétariat ne comporte quant à elle que des cours spécifiquement liés à la profession d’adjointe : un avantage pour beaucoup d’étudiantes pressées d’entrer sur le marché du travail, selon Chantal Belisle, directrice adjointe au Centre de formation professionnelle des Moulins à Terrebonne.

« Le DEP est beaucoup plus rapide que le DEC, et c’est une des raisons principales pour lesquelles les étudiantes le choisissent. Il s’agit souvent de mères de familles qui doivent se retrouver rapidement sur le marché avec de bonnes conditions de travail. »

Le cours individualisé au DEP

Dans plusieurs établissements, les élèves ont accès au DEP avec des cours individualisés plutôt que magistraux. Elles ont jusqu’à 14 mois pour compléter les modules à leur rythme en salle de classe et en présence d’enseignants pour répondre à leurs questions.

Cette formule a plusieurs avantages :

  • Entrée d’élèves à tous les mois, et pas seulement en septembre;
  • Choix de cours de jour (30 heures par semaine) ou de soir (15 heures par semaine);
  • Faculté de pouvoir progresser à son rythme;
  • Possibilité de compléter son DEP beaucoup plus rapidement.

« Si c’est une petite rapide, elle peut le faire en six mois! » illustre Madeleine Lohé, enseignante au Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud.

Les cours individualisés ne sont par contre pas faits pour tout le monde. Certaines étudiantes vont par exemple préférer qu’on leur explique la matière plutôt que l’apprendre par elles-mêmes.

Salle de classe du DEP au Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud.

On peut aussi raccourcir le DEC

Le DEC en techniques de bureautique peut lui aussi être raccourci… à condition d’avoir déjà complété certains cours. On peut ainsi réduire de un an la durée du DEC.

« Le Cégep de Sorel-Tracy offre un cheminement accéléré aux étudiants qui ont déjà réalisé les cours de formation générale au niveau collégial, explique la directrice des études Marie-Claude Pineault. On propose une passerelle DEP-DEC aux jeunes qui veulent accéder au diplôme collégial, ainsi qu’une passerelle DEC-BAC pour certains programmes en administration. »

Plusieurs cégeps prennent aussi en ligne de compte l’expérience professionnelle de l’étudiante. Certains cours de secrétariat pourront ainsi lui être crédités.

La clientèle du DEP et du DEC : pas nécessairement la même!

Les étudiantes qui optent pour le DEC et celles qui choisissent le DEP ne se ressemblent pas nécessairement. En ce sens, les deux formations semblent répondre à des besoins différents.

Les étudiantes au DEC

Les élèves au DEC proviennent plus rarement du marché du travail. Elles sont généralement déjà étudiantes, qu’elles viennent d’un autre programme du cégep ou même de l’université.

« On en a quelques-unes en réorientation de carrière, mais moins que des gens qui poursuivent leurs études, » acquiesce Nathalie Croteau, enseignante au Cégep de Sorel-Tracy. C’est sûr que notre population la plus élevée ne provient pas du secondaire. On espère en attirer plus avec notre volet médias sociaux. »

Au Cégep de Sorel-Tracy, les cohortes sont très petites : pas plus de huit élèves. « L’avantage, c’est que les enseignantes sont beaucoup plus accessibles, » souligne Nathalie Croteau.

Les étudiantes au DEP

Les étudiantes au DEP viennent davantage du secondaire, mais pas seulement. C’est dans la formation professionnelle que l’on retrouve la plupart des femmes en réorientation de carrière.

« Nous, on a une clientèle qui vient du secondaire, expose l’enseignante Madeleine Lohé. Elles ont donc de 17 à 18 ans. Mais ce n’est pas la majorité de nos élèves : j’ai eu des coiffeuses, des bouchères, une concierge qui avait sa propre entreprise, des gens qui se sont blessés et qui ne peuvent plus retourner à leur métier, des bachelières… De très bonnes élèves, des gens qui ont une qualité professionnelle. »

Le DEP s’adresse aussi aux gens qui veulent soit obtenir un métier rapidement, ou « peut-être qui n’ont pas maman ou papa pour payer leur cégep, avance Madeleine Lohé. Le DEP s’adresse à pas mal de monde. »

Du côté des employeurs

Nous avons épluché les offres d’emploi sur Secrétaire-inc pour voir quelle formation les entreprises privilégient. Résultat : la plupart indiquent plutôt des compétences et des tâches à effectuer!

Néanmoins, nous avons joint deux employeurs qui exigeaient le DEC pour leurs postes d’adjointes administratives.

« Je n’ai pas affiché ça souvent, indique d’emblée Geneviève Fortin, associée fondatrice de En Clair Service-Conseil à Montréal. Je t’avoue que j’ai été voir ce qui se faisait, et j’ai choisi d’indiquer le DEC pour deux raisons. »

« Premièrement, on travaille énormément les mots et les contenus. Il y a beaucoup, beaucoup de rédaction. J’ai besoin de quelqu’un au niveau de français plus élevé que le diplôme professionnel. Il ne faut pas que je passe mon temps à passer par-dessus et à corriger. »

« Deuxièmement, on est seulement des professionnels ici, on travaille juste avec des professionnels. Quelqu’un qui a fait plus d’études, pour nous, ça a une valeur ajoutée, » explique Geneviève Fortin.

Pour sa part, Sébastien Viau, directeur des affaires corporatives et juridiques chez SIMCO Technologies à Québec, nous a répondu ceci :

Très honnêtement, nous n’avons pas pris le temps de bien évaluer la formation du DEP en secrétariat avant de publier notre offre d’emploi. Pour ce poste, nous ne privilégions pas une formation DEC à celle d’un DEP, il s’agit plutôt d’un oubli de notre part.

Et en regardant bien le programme de formation du DEP en secrétariat, nous pensons que les candidats qui auraient une telle formation pourraient très bien respecter nos exigences et assumer les responsabilités du poste que nous cherchons à combler.

Nous allons modifier notre offre d’emploi en conséquence (et merci à vous de nous avoir « ouvert les yeux » sur cette autre avenue…).

« Ce n’est pas parce que je déplore un manque d’éducation du côté du DEP, indiquait Geneviève Fortin en conclusion. Il y a une méconnaissance de ma part! »

Tâches et compétences

C’est ici que ça se corse. Qu’est-ce qui différencie une finissante du DEP d’une finissante du DEC, lorsqu’on aborde le sujet des compétences? Si les intervenantes du côté du DEP maintiennent que leur formation vaut très bien l’autre, celles du côté du DEC insistent que la leur va plus loin.

« Nous, on forme plus que des exécutantes, estime Valérie Montreuil, professeure et coordonnatrice départementale Techniques de bureautique au Cégep André-Laurendeau. On forme des gens capables de prendre des décisions, des assistantes de gestionnaires dans plusieurs cas. En raison des cours de gestion, elles sont capables de suggérer des solutions pour améliorer la gestion et les communications, par exemple. Ce sont des gens qui sont vraiment autonomes et débrouillards, et qui peuvent aller plus loin, à mon avis. »

Salle de classe du DEC au cégep André-Laurendeau.

Pour Manon Moreau, la finissante au DEP a aussi ces compétences.

« Avant, la secrétaire était beaucoup plus en exécution, et actuellement, elle est plus en gestion de ses tâches. Il y a beaucoup plus d’autonomie, et la secrétaire va être formée pour avoir de l’initiative. La secrétaire est maintenant capable de tout brancher l’équipement informatique, d’assurer un support technique, et de faire en sorte que son patron parle avec des gens de la Chine, de New York et de Londres en même temps! »

La suite du dossier lundi : parlons salaire et placement.



Partagez cette nouvelle!

Une réponse à “DEP, DEC : Quelle différence, finalement?”

  1. jessye74

    Étant enseignante au DEP en secrétariat, je dois vous informer que les seuils de réussite en FP se situent entre 70 % et 85 %, selon la compétence. Tandis qu’au CÉGEP, le seuil se situe à 60 %. Donc, tout cela pour dire que les exigences au DEP sont plus élevées qu’au DEC.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.