Offre d’emploi : le tremplin vers votre augmentation de salaire

, par Louise Proulx.

Vous adorez votre travail, les tâches et les responsabilités qui vous sont attribuées. Le seul hic : votre salaire n’est pas assez élevé. Un autre employeur vous fait une offre alléchante avec exactement la rémunération souhaitée? Voici, inspiré d’une texte publié sur Jobat.be, comment utiliser cette offre pour demander une augmentation de salaire :

Prudence

Oui, cette offre vous fournit un solide argument de négociation. Seulement, allez-y mollo. Si vous voulez vraiment garder votre emploi, ne débarquez pas dans le bureau du patron en disant que s’il ne vous augmente pas, vous allez démissionner. Ce petit chantage, pourrait se tourner contre vous. Comme personne n’est irremplaçable, il pourrait vous répondre que vous n’avez en effet qu’à démissionner. Le jeu en vaut-il la chandelle? Là est la question.

Un emploi pour vous?

Analyse

Peut-être que, a priori, cette offre vous semble vraiment plus avantageuse que le poste que vous occupez présentement. Oui, le chèque de paye sera plus gros, mais prenez le temps d’analyser l’ensemble de l’offre avant de tirer cette conclusion. Il n’y a pas que les chiffres qui comptent. Les avantages sociaux et privilèges pèsent aussi très lourd dans la balance et sont à considérer sérieusement. Et qu’en est-il de l’ambiance de travail, du voyagement, de la flexibilité des horaires…

Franchise

Si vous souhaitez réellement garder votre emploi actuel, mais que vous souhaitez aussi tirer profit de l’offre que l’on vous a faite, prenez le temps de bien faire les choses sans précipitation. Sans prendre de rendez-vous formel avec votre patron, vous pouvez lui mentionner, alors que vous discutez tranquillement, qu’une autre entreprise vous a approchée pour vous offrir un poste. Il n’est pas nécessaire de révéler de quelle entreprise il s’agit. Soyez honnête et dites que, même si vous ne pensez pas accepter l’offre, vous êtes surprise de voir que d’autres entreprises offrent un bien meilleur salaire. Vous pouvez ensuite lui mentionner que votre engagement envers lui et l’entreprise reste le même, mais que cet écart de rémunération vous restera en tête et qu’il devrait lui aussi prendre cet état de fait en considération.

Ne vous attendez pas à ce que votre patron vous accorde nécessairement une augmentation sur le champ, mais l’idée fera tranquillement son chemin. Retournez ensuite à votre boulot en faisant de votre mieux tous les jours et en utilisant votre plein potentiel.

Éventuellement, vous pourrez reprendre la discussion en mettant sur la table ce que vous apportez de plus à l’entreprise avec des exemples concrets. La patience finira par jouer en votre faveur…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.